LogoClassic (1)

72532468_1806511939492880_5952803755765268480_n

Rallye des Pionniers-Merzouga (15-10)
Les dunes de Merzouga, tous les participants voulaient y goûter ! C’est normal pour ceux qui roulent avec des anciennes qui ont fait le Dakar il y a une trentaine d’années. Le premier parcours de 47 kms dans ce beau terrain de jeu, à faire en deux heures, allait bouleverser le classement puisque personne n’y est arrivé ! Jérémy Roiseux était le premier à rentrer au parc avec deux minutes de retard, mais en ayant fait la moitié du tracé. « Un choix tactique car on s’est planté deux fois et je n’aime pas les dunes… » nous a t-il confié. François Joly qui court avec sa fille Lydia a « pris un grand plaisir », tout comme Gilles Girousse avec sa Lada plus légère que les gros 4×4. Mais ils pointaient avec plus de 30 minutes de retard. Aymeric Lefort a, lui, connu une journée de galères avec plusieurs pannes comme le bocal de liquide de refroidissement explosé puis le démarreur qui a refusé tout service : « c’est la suite de la journée d’hier. La voiture a souffert… ». Quant à Antonio Sanchez, parti avec une Visa 2 roues motrices, il a été le premier à se ‘’tanquer’’ dans les premières dunes avant d’écraser tout l’avant de sa Citroën en dévalant une autre dune. Plusieurs autres concurrents ont découvert le sable et ne sont pas allés… très loin.
L’après midi une boucle 130 kms à faire en 2h30, tout autour de l’erg Chebbi, beaucoup plus roulante, a permis de terminer la journée mais à l’heure de rédiger cet article, le classement n’est toujours pas établi. Les organisateurs vont passer une bonne partie de la nuit à décrypter les cartons de pointages et la trace GPS… Bon courage à eux…
J.-C.Lamorlette

1571299471365_0_1571292944095_image1

0_1571292868878_image1

0_image1

RALLYE DES PIOOIERS MAROC 2019
Rallye des Pionniers-Merzouga (14-10)
Aujourd’hui le rallye est rentré dans le vif du sujet ! Pour une distance presque équivalente à celle d’hier et un temps imparti identique (7h30 pour effectuer les 327 kms de secteurs sélectifs) les concurrents ont eu à affronter un terrain plus difficile. Notamment avec le passage de plusieurs cols comme celui de Belkassem, où nous étions. Une véritable barre rocheuse digne des meilleurs trials, sans compter sur les multiples saignées profondes. Si bien que les autos ont pas mal souffert, avec à la clef un travail important pour les mécanos dans le parc, devant l’hôtel de Merzouga.
Malgré tout un certain nombre de concurrents ont réussi à passer à zéro, sans pénalités, et seront départagés, comme hier, par leur temps à l’arrivée. Un pilote, Lolo Shark, a une fois survolé les débats au volant de son Mercedes Koro qui a couru son dernier Dakar en 1987. Jérémy Roiseux a, lui fait les 30 derniers kilomètres du secteur en boite courte, mais après un passage dans un garage d’Erfoud tout est rentré dans l’ordre. Pour Aymeric Lefort les ennuis se sont multipliés (électriques, ressorts…) mais il a réussi à pointer avec… cinq minutes d’avance ! Quant à Gilles Girousse, il est de plus en plus ravi de sa Lada à moteur… BMW.
Tous ont réussi à rejoindre l’arrivée de Merzouga où, demain, ils vont pouvoir jouer dans un immense bac à sable constitué de multiples dunes plus variées les unes que les autres. Deux secteurs sont prévus, un le matin de 47 kms et celui de l’après-midi de 130 kms. De quoi se remémorer les anciens Dakar ! J.-C.Lamorlette

 

73495218_1808964559247618_5601561665305837568_o

73115584_1808964329247641_6829431087962259456_o

72592013_1808963545914386_3931128457303425024_o

 

 

 

RALLYES DESD PIONNIERS 2019

Oujda – Maroc
Journée des vérifications techniques et administratives

Rallye des Pionniers-Oujda (13-10)
Une nouvelle aventure commence avec le rallye des Pionniers. C’est la 8e édition, toujours organisée par Pascal François et sa famille, au départ de Oujda, la 10e ville du Maroc (410 000 habitants) située dans la Nord Est du pays, à quelques encablures du grand port de Nador et de la frontière Algérienne. Il a lieu au Maroc pour la 4e fois fois après s’être déroulé les quatre premières années à travers la France.
Six étapes sont au programme pour un parcours long de 1850 kms dont 1491 kms de secteurs sélectifs, disputés selon des temps impartis, calculés à une moyenne raisonnable, basée sur l’endurance et la sécurité. Chaque jour il faudra suivre le road-book le plus prés possible puisque des contrôles de passage seront mis en place, contrôles visuels mais aussi virtuels !
Aujourd’hui ont eu lieu les contrôles administratifs et techniques des 35 autos et six motos engagées. Le plateau est d’une belle qualité avec une majorité de Range et Land Rover ainsi que des Toyota, mais aussi quelques belles machines vues dans les anciens Dakar comme des P4 Koro ou un buggy Cottel. Pas de vedettes, ni de pilotes connus mais tous des amateurs, des habitués pour une bonne part, tous amoureux de l’aventure et des grands espaces. Ils vont être servis comme nous l’a confirmé Pascal François qui a fait une parcours inédit, en ligne, cette fois, de Oujda à Fez, en passant par Figuig, Merzouga, Ar Rachidia et Midelt. Avec des pistes, mais aussi du sable et des dunes surtout du côté de Merzouga ! Et tout cela avec une bonne température puisqu’il faisait 35° lors des vérifications sur une place de Oujda, devant l’hôtel Ibis.
Demain, dès 7 heures ce sera le départ de la première étape de Oujda à Figuig, soit 436 kms dont 375 kms chronométrés, avec en ouverture de piste les vainqueurs de l’an passé, Jérémy Roiseux et son compère François Leygue sur leur Toyota BJ74 zébré, facile à reconnaitre, dont leur association est au profit des enfants de l’hôpital.
J-C.Lamorlette

72179289_1806511796159561_477309585439326208_o72300551_1806511669492907_536529522229510144_o

72614671_1806511622826245_682771054124335104_o

 

bandeau partenaires (1) (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *